Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Recette de la vidaubade

par Nadine 23 Juin 2008, 22:00 Archéologie - Généalogie - Géologie

 

Une partie des généalogistes présents (Photo Nadine)


Que faut-il pour faire une bonne vidaubade ?
Vous prenez... des passionnés de généalogie.
Vous les mettez dans un endroit tranquille, à l'ombre, dans la campagne.
Vous les réunissez chez des gens charmants : Marie et Robert.
Vous leur dites que ce jour-là généalogie et pique-nique feront bon ménage.
Vous convenez donc d'un jour et vous lancez les invitations.
Ensuite, vous n'avez plus qu'à attendre qu'ils arrivent.
A partir du moment où ils sont là,
vous êtes sûrs que plus rien ne compte pour eux.
Le monde peut s'arrêter de tourner.
Eux, ils sont dans le leur.
Ils se retrouvent, ils se reconnaissent ou font connaissance.
Puis, ils branchent leurs ordinateurs, ils se mettent à parler de leurs ancêtres,
ils échangent des renseignements, des tuyaux... Ils parlent informatique.
Et les voilà partis pour passer une excellente journée.
Et ça papotte, et ça papotte et surtout ça travaille !
Et hop, une pincée d'ancêtres par-ci et hop, une autre par-là.
Bienvenue chez les mordus de la généalogie.

 

Dimanche 22 juin, nous nous sommes donc retrouvés quarante cinq à Vidauban.
D'où le nom de Vidaubade. Il faisait un temps magnifique, il faisait chaud. Marie et Robert habitent en pleine campagne. Croyez-moi qu'ils n'ont pas intérêt à oublier le sel quand ils vont faire les courses. Au programme, généalogie et pique-nique, je vous l'ai déjà dit. Il y avait des varois, des marseillais (terme général que j'emploie ici pour qualifier les habitants des Bouches-du Rhône pour ne pas dire bucco-rhôdaniens, je ne veux pas froisser les susceptibilités), des gens des Alpes-Maritimes et même une dame qui venait de l'Isère et oui, il faut être mordus comme nous, je vous le dis, n'est-ce pas Jacqueline ?). Chacun avait apporté ses affaires, son ordinateur portable et surtout ses données généalogiques. Car comment faire des échanges et des trouvailles sans cela ? En préambule : généalogie à gogo.
Ensuite, à midi, ce fut l'apéritif offert par nos hôtes, puis le pique-nique proprement dit. Croyez-moi, on pouvait tenir le coup ! Le clou : les gâteaux préparés avec amour par Robert, Marie et d'autres invités. Voir la photo ci-dessous, miam, miam...
Au cours de l'apéritif, Philippe nous a présenté la généalogie de Lili des Bellons d'après les recherches faites par lui-même et Didier.
Pour savoir qui était Lili des Bellons et voir sa généalogie, cliquez (ici)


Oh, les beaux gâteaux ! (Photo Nadine)

Après le café et le pousse-café pour certains, re-généalogie. Car après tout, nous étions venus pour cela. Trouvailles, découvertes et bavardages furent au rendez-vous.
Vers 17 heures, les premiers ont commencé à partir.
Nous, nous sommes restés jusqu'à la fin et nous avons repris le chemin vers 18 heures.
J'étais heureuse et ravie d'avoir revu des ami(e)s, des cousin(e)s, fait la connaissance de personnes avec qui nous discutons sur les forums de généalogie sans se connaître, d'avoir mis enfin un visage sur un nom...
J'ai repensé aux réunions que j'organisais moi-même à Trans, dans une salle prêtée par la mairie. C'était il y a quelques années... J'ai la nostalgie de mes activités passées.

Conclusion : Tout le monde a été enchanté de cette journée conviviale et sympathique.
Merci infiniment à Marie et Robert pour ce formidable rassemblement et surtout merci pour toute la peine que vous avez eu à préparer tout cela.
Je sais de quoi je parle car je faisais moi aussi quand j'étais plus en forme des réunions de rencontre et d'échanges à Trans en Provence.
Gros bisous à mes cousins et cousines,


Haut de page