Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Seillans, la parfumée

par Nadine 27 Octobre 2008, 23:00 Lieux - Villages - Villes

 


Le village de Seillans

Elle s'appelait Charlotte Jeanne Marie, vicomtesse Savigny de Moncorps née de Villers La Faye, en Bourgogne. A la fin du XIXe siècle, elle offre au pays de Fayence une nouvelle prospérité. Plus encore, des saisons colorées, ordorantes et un grand esprit de solidarité.
Son époux en secondes noces, le marquis de Rostaing, possède une grande propriété à Seillans, où elle s'installe. En 1870, une épidémie de choléra emporte le marquis.
Pour se consoler, la marquise voyage en Inde.
De retour avec son troisième époux, le vicomte Savigny de Moncorps, elle trouve le village moribond. En plus du choléra, le phylloxéra a ravagé les vignes qui sont le pilier de l'économie locale. La vicontesse n'est pas une femme du monde (on aperçoit chez elle Alphonse Karr, Jean Aicard, Guy de Maupassant et même la reine Victoria d'Angleterre) à rester sans rien faire. Une idée lui trotte dans la tête : comment redonner vie au village ? Un ami de la parfumerie de Grasse, lui suggère de planter des fleurs que l'établissement pour lequel il travaille lui rachètera.


Jasmin

Finalement, elle décide d'exploiter elle-même ses fleurs, avec les villageois, dans la parfumerie qu'elle crée à Seillans. Ses terres s'étendent à l'est jusqu'au village de Callian et au nord, jusqu'à celui de Comps. Y sont plantés 140 000 pieds de jasmin,
45 000 touffes de violettes et 10 000 rosiers. Sans compter, la lavande, les iris, la menthe et les géraniums qui sont d'excellents fixateurs olfactifs. Les plantes bénéficient d'une ingénieux procédé d'irrigation que la vicomtesse a découvert pendant ses différents voyages. Il lui vaudra d'être la première femme à recevoir l'Ordre nationale du mérite agricole.

En 1883, les premières récoltes ont lieu. Les femmes cueillent et procèdent à l'enfleurage. L'enfleurage consiste à mettre les fleurs les plus fragiles sur de la graisse pour en extraire l'essence. Un parfum est produit. Il est baptisé "Parfum de Seillans". La vicontesse est la première à décliner la fragrance (le parfum) sur toute une gamme de produits : eau de toilette, crème parfumée, savon et poudre de riz. Le succès est immédiat auprès de la clientèle féminine.
Pendant la guerre de 14, la vicomtesse transforme la parfumerie en hôpital de campagne. A la fin du conflit, les machines laissées à l'extérieur, ont rouillé. A 80 ans, la vicomtesse n'a plus le coeur à relancer l'exploitation. Elle vend sa parfumerie et se consacre aux autres jusqu'à sa mort en 1932.
La parfumerie connaîtra un nouvel essor après les années 30 avec Chauvet qui développe l'usine dans le monde entier. Certains à Seillans se rappellent encore Guerlain venant choisir ses essences.
Aujourd'hui, toutes les productions florales ont été délocalisées.
La parfumerie existe toujours mais ne se visite pas.

Source : D'après un article paru dans Var Mag' - Le magazine du Conseil Général -
N° 134 - Août 2008.



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page