Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le repas des moissonneurs

par Nadine 14 Octobre 2008, 22:00 Métiers - Activités diverses


Faisant suite à mon article "La moisson en Provence autrefois" paru le 14 avril 2008, (cliquez ICI pour le lire ou le relire - à noter qu'il comporte un diaporama avec de jolies gravures) voici un petit texte qui nous apprend ce que mangeaient les moissonneurs durant leur dur labeur. Il fallait prendre des forces pour manier la faux de l'aube au coucher du soleil...



C'est l'un des rites de la fin de la moisson ce repas qui réunit tous les moissonneurs pour partager, dans la joie et l'amitié, un copieux déjeuner bien arrosé. Mais, pendant tout le temps de la moisson, il y a cinq repas qui rythment la journée :
- le "tue-vers" : le bol de café au lever ;
- le déjeuner ou le grand boire quand on le prends aux champs : bol de café au lait et jambon, saucisson, fromages ou laitages ;
- le dîner : le gros repas de la mi-journée, avec soupe de légumes assaisonnée avec un os de jambon (l'assabouraire ou sabourun)  et que l'on cuisait dans le fourneau des cochons quand on était nombreux ; fricot de viande (daube, lapins, poulets, agneau selon les jours, sinon un lièvre tué par la lame de la moissonneuse ou par un contrebandier) ; pâtes de confection locale (lasagnes ou crousets) ; l'omelette aux oignons (ou meissounènque) et enfin fromages et fruits ;



- le goûter ou quatre-heure: grosse collation prise aux champs, avec café chaud, fromage ou cachèye (fromage fermenté qu'on mangeait avec des oignons et des poireaux) le tout arrosé de vin rouge ;
- le souper : gros repas du soir clôturant la journée. On y mangeait la soupe, les restes des repas de midi et souvent, comme dessert, des tranches dorées ou pain perdu. Après une tasse de café ou une infusion de tilleul ou de sauge, tout le monde allait se coucher sans discours ni folklore !

Source : Les blés de l'été - Dans la revue ethnographique éditée par l'association les Alpes de Lumière.


Haut de page