Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La sainte Catherine et son cortège de Catherinettes

par Nadine 24 Novembre 2009, 23:00 Histoire générale

 

Aïe, aïe, aïe, hier, j'ai oublié que c'était la sainte Catherine.
J'avais pourtant un article tout prêt.
Bon, je le mets aujourd'hui et voilà un oubli de réparé.
Bisous à toutes les Catherine !

 

  Le 25 Novembre est un jour particulier car c'est le jour de la fête de sainte Catherine.

C'est par là même le jour des Catherinettes.

Mais qui sont les Catherinettes ?

Ce sont les jeunes filles âgées de 25 ans qui ne sont point encore mariées.
La tradition veut qu'elles portent ce jour là, un chapeau extravagant aux tons jaunes et verts confectionné pour ou par elles, à leur image, pour se faire remarquer. On dit à cette occasion, qu'elles "coiffent sainte Catherine". Quand on coiffe sainte Catherine, on est la reine de la journée et on se doit de garder son chapeau jusqu'à la fin de celle-ci.

Pourquoi le jaune et le vert ?

La couleur jaune symbolise la foi et le temps qui passe et la couleur à verte

la jeunesse et l'espérance de trouver un mari.  

  L'origine de cette tradition


La coutume remonte au Moyen Age. A cette époque, les filles de 25 ans qui n'étaient pas encore mariées se rendaient en cortège devant une statue de sainte Catherine qu'elles coiffaient d’une couronne ou d’un voile. Une épingle était plantée sur la statue de la sainte, cela signifiait qu’elles quittaient le groupe des filles à marier. A 30 ans, une deuxième épingle soulignait une période de marge. A 35 ans, la pose de la dernière épingle marquait l’entrée dans la classe des vieilles filles. De cette façon, l’espoir de se marier était définitivement perdu.

Au XIXème siècle, la coiffe est transférée de la sainte aux jeunes femme elles-mêmes. La coiffe devient chapeau. La fête devient populaire.

 


Qui était sainte Catherine ?

 

Née à Alexandrie au sein d'une famille noble, sainte Catherine se convertit au christianisme à la suite d'une vision. Jésus, ému par sa ferveur, contracte avec elle un mariage mystique sous les yeux de Marie et de la Cour céleste.
Très intelligente, elle suit les cours des plus grands maîtres chrétiens et on dit qu'elle réussit à démontrer à cinquante grands philosophes de la ville d'Alexandrie la vanité des idoles et la fausseté de leur foi, jusqu'à les convertir tous !

Impressionné par son attitude, l'empereur Maxence lui propose alors un mariage royal. Mais Catherine refuse par fidélité envers son mari mystique. Humilié par ce refus, l'empereur lui fait subir le supplice de la dislocation des membres sans succès, puis le supplice de la roue duquel elle sort indemne ! Elle finira cependant décapitée le 25 Novembre 307 et deviendra la seule sainte du paradis à posséder trois auréoles : celle de couleur blanche des vierges, celle de couleur verte des docteurs et enfin celle de couleur rouge des martyrs.
Sainte Catherine est aujourd'hui la patronne des filles à marier, mais aussi des modistes, des couturiers, des tailleurs, des théologiens, des philosophes, des orateurs, des notaires, des étudiants, des meuniers, des plombiers, etc...
  

 
Et bien sûr, le dicton traditionnel à l'occasion de cette fête :
A la sainte Catherine, tout bois prend racine !

Haut de page