Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La tradition de la sainte Barbe

par Nadine 3 Décembre 2010, 23:00 Coutumes - Folklore - Traditions

 

 

En Provence, les traditions liées aux fêtes de la Noël portent le nom de traditions calendales - du provençal calèndo, Noël. L'une de ces traditions la mieux conservée est celle du blé de la Sainte-Barbe. D'où vient son origine ?

Cette tradition remonte à l'époque de l'antiquité grecque et romaine et représente les prémices de la moisson sous forme de blé en herbe. La légende dit que si la germination se fait bien et que le blé est bien vert, la prochaine moisson sera abondante.

De nos jours, on perpétue cette tradition. La 4 décembre, pour la fête de sainte Barbe, on sème des grains de blé et de lentilles dans trois coupelles les sietoun (petites assiettes) garnies de coton. Ces trois coupelles représentent la Sainte Trinité et servent par la suite à la décoration de la table de la veillée calendale.

Le 24 décembre au soir, la maîtresse de maison coupe les pointes montées que les enfants déposent dans l'étable pour accueillir l'enfant Jésus à minuit. Le 25 décembre, les coupelles de blé ornent toujours la table. On les entoure de rubans rouges et jaunes. Ce n'est qu'à partir du 26 décembre que les coupelles de blé sont déposées dans la crèche sans les rubans pour représenter les champs. Puis, après l'Epiphanie, ces blés sont plantés directement dans la terre de la campagne provençale.

 

 

Qui était Sainte Barbe ?


Elle vécut au IIIe siècle en Turquie. Elle fut séquestrée par son père Dioscore dans une tour parce qu'il souhaitait la soustraire aux sollicitations du monde.
La jeune fille se convertit alors au catholicisme, son père la supplicia puis la décapita de sa propre main avant d'être frappé par la foudre pour cet acte de barbarie.

Depuis, on attribue à la sainte, le pouvoir de protéger d'une mort violente, ce qui explique qu’elle soit devenue la patronne des métiers dangereux. Elle est donc notamment la sainte patronne des artificiers, des artilleurs, des mineurs, des pompiers et des canonniers.

Dans le Var, on avait pour habitude de conserver un peu de blé séché de la sainte Barbe, pour en jeter quelques pincées dans la cheminée les jours d'orage en invoquant cette patronne en protection de la foudre. Voici cette invocation :

  Santo Barbo, santo Flour,

La crous de Noste-Segnour,

Pregas pèr nautre,

Que lou tron toumbe pas sus naustre !

 

Sainte Barbe, sainte Fleur,

La croix de Notre-Seigneur,

Priez pour nous,

Afin que la foudre ne tombe pas sur nous !

 

Champs-de-ble.jpg

   

Haut de page