Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Epiphanie

par Nadine 5 Janvier 2010, 23:00 Histoire générale




A l'origine, l'Epiphanie était célébrée sous le nom de Théophanie en même temps que la Noël, puis elle fut séparée de la Nativité par le pape Jules 1er au IVe siècle. Epiphanie est un mot grec signifiant apparition ou première manifestation du Christ dans le monde.
C'est la fête de l'Adoration des Rois mages. Ils arrivent à l'étable, guidés par leur science des étoiles : Melchior, qui porte l'encens, Balthazar, qui offre la myrrhe, et Gaspard l'Abyssin, à genoux, tendant un coffre rempli de pièces d'or. Ils rejoignent alors dans la crèche, l'Enfant Jésus et les autres petits personnages installés dès le 25 décembre.


C'est le jour de l'Epiphanie que l'on "tire les rois", une tradition liée à la consommation de la galette ou du gâteau des Rois, qui s'est maintenue partout en France et qui s'étend désormais à tout le mois de janvier.
Celui ou celle qui découvre la fève dans sa part de gâteau est sacré roi ou reine. On boit à sa santé et il se doit de régaler à son tour ses amis lors d'une prochaine occasion. Généralement, un petit sujet de porcelaine est lui aussi glissé dans le gâteau (ces sujets sont d'ailleurs prisés des collectionneurs).
La distribution des parts doit être faite par le plus jeune de l'assemblée, en principe un enfant, qui doit à l'aveuglette, après avoir réservé la "part du pauvre", désigner, des plus âgée aux plus jeunes, les destinataires des morceaux qui tombent sous sa main.
L'arrivée des Rois mages sur le célèbre air de Turenne, la Marche des Rois, ouvre toujours le dernier acte de la pastorale Maurel, qui met en scène la "Marche à l'Etoile". Le compositeur Georges Bizet en a introduit l'air dans son Arlésienne, Edmond Audran dans Gilette de Narbonne, et tous les provençaux en connaissent encore les premiers vers dus à Saboly :
De buon matin,
ai rescountra lou trin,
De très grand rèi
qu'anavoun en vouiage...

De bon matin,
j'ai renconté le train
De trois grands rois
qui allaient en voyage...

Source : L'Almanach de la Provence - Pierre Echinard - Editions Larousse.


Haut de page