Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le livre d'heures

par Nadine de Trans en Provence 10 Juillet 2011, 22:00 Archéologie - Généalogie - Géologie




Après le livre de raison dont je vous avais parlé en 2008 - cliquez ICI pour lire mon article - je vais vous parler du livre d'heures.

Vers la fin du Moyen Âge se manifeste le besoin d'un livre rendant accessible aux laïcs certains éléments du bréviaire utilisé par les prêtres. D'après ce modèle, s'est développé pendant le XIVe siècle un livre de dévotions privées qui reprend le rôle du psautier (recueil des psaumes). Ces livres d'heures se sont surtout répandus en France, dans les Pays-Bas du Sud, en Angleterre et, plus tard, en Italie et en Espagne. Ils constituent une part considérable de l'ensemble des textes médiévaux conservés. Chaque chrétien désirait en posséder un ou même plusieurs, et, selon sa situation, il les faisait exécuter d'une façon somptueuse ou modeste. Malgré des variations de format et l'abondance des illustrations, tous les livres d'heures sont composés selon un même schéma, qui souffre cependant des exceptions. Les livres d'heures commencent par un calendrier rédigé exclusivement en fonction des fêtes religieuses et des saints. Suivent ensuite deux longues prières, "Obsecro te" et "O intemerata", qui implorent la grâce de voir apparaître la Vierge au moment de la mort, sans oublier les autres prières et les messes pour certains jours saints.

Livre dheures

Livre d'heures de Marguerite d'Orléans - XVe siècle
Bibliothèque nationale de France - département des Manuscrits

En fait, le livre d'heures est le type le plus courant d'ouvrage médiéval enluminé. Chaque livre d'heures est unique, mais ils contiennent tous une collection de textes, de prières et de psaumes avec les illustrations correspondantes.

Dans sa forme initiale, un livre d'heures ne rassemblait que des textes appropriés aux heures liturgiques. Comme de nombreux livres d'heures sont enluminés, ils constituent une importante documentation sur la vie aux XVe et XVIe siècles et sont la source d'une iconographique sur la chrétienté médiévale. Vers la fin du XVe siècle, des tirages imprimés furent réalisés selon le principe de la xylographie.


Duc de Berry

L'Ascension du Christ - Les Très Riches Heures du duc de Berry

Le plus célèbre livre d'heures est Les Très Riches Heures du duc de Berry réalisé par les
frères de Limbourg entre 1412 et 1416 pour le duc Jean Ier de Berry qui commanda également Les Petites Heures de Jean de Berry, qui est conservé à la Bibliothèque nationale de France, Les Belles Heures du Duc de Berry et Les Riches Heures du Duc de Berry. A préciser que le manuscrit des Très Riches Heures du duc de Berry est conservé au musée Condé, à Chantilly. L'ouvrage se compose de 206 feuillets, dont plus de la moitié sont des illustrations pleine page, d'un format de 21 cm de largeur sur 29 cm de hauteur ; il s'agit d'un vélin très fin.

La palette de couleurs utilisée par les auteurs est très riche : les frères de Limbourg ont employé des matières minérales ou chimiques, mais aussi des plantes, ainsi que de la gomme arabique qui servait de liant. Le vert était obtenu à partir de malachite broyée, quant au bleu azur, il provenait de lapis lazuli. Ces matières étaient importées du Proche-Orient, broyées et pilées, ce qui donne une idée du prix de l'oeuvre à l'époque.
Je vous conseille si vous voulez en savoir plus sur ce manuscrit, le site de l'Institut de France dont je vous donne le lien :
http://www.institut-de-france.fr/animations/berry/berry.swf
C'est absolument superbe !

Duc de Berry-Anatomie

Anatomie humaine, enluminure
des Très Riches Heures du duc de Berry

 

Haut de page