Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'hôtel Maurel de Pontevès et ses atlantes

par Nadine de Trans en Provence 25 Novembre 2009, 20:00 Architecture - Patrimoine


Cet article est le dernier de la série sur Aix-en-Provence.
Il concerne les atlantes qui encadrent la porte de l'hôtel Maurel de Pontevès.
Je vous avais déjà parlé d'une autre porte aux atlantes qui se trouve à Fréjus.
http://www.transenprovence.org/article-26389687.html
J'espère que vous apprécierez autant cet article que vous avez aimé les autres.
Vous me le direz dans vos commentaires. Merci à vous.


Le cours Mirabeau en 1792 dit "Lou cous" en provençal

C'est le parlement de Provence  qui ordonna la construction d'un cours à carrosses à la place du rempart, du fossé et des lices. Il fut construit entre 1649 et 1651. Il reliait la vieille ville et le nouveau quartier Mazarin, c’est une promenade en carrosse intra–muros qu'il convenait de créer comme lieu de déambulation des aixois. A l’origine il n’a pas de nom, son appellation Cours Mirabeau ne date que de 1876. C’est sur le Cours que se situent quelques-uns des plus beaux hôtels particuliers de la ville.

Celui que je vous présente est sis au 38, Cours Mirabeau.
Il abrite le Tribunal de Commerce.
Construit entre 1647 et 1650 pour le marchand drapier Pierre Maurel, il est le plus ancien hôtel particulier du cours Mirabeau et reflète la réussite financière et sociale de son propriétaire. Il fut successivement commerçant de draps, puis maître des courriers des postes en la Généralité de Provence, conseiller à la Cour des Comptes pour terminer Intendant des Finances.
Pierre Maurel fut anobli en 1639 par sa charge à la Cour des Comptes de Provence, il épousa Diane de Pontevès en 1645 et devint Trésorier des Etats de Provence en 1653.


Les atlantes de l'hôtel Maurel de Pontevès (Photo Nadine)

Il fit construire sa demeure par Jean Lombard et Pierre Pavillon dès 1647.
L'architecture est d'ordonnance classique : de style dorique au premier étage, ionique au second, corinthien au troisième. Les atlantes de Jacques Fossé, qui supportent le balcon, inaugurent ce thème à Aix et la porte en noyer impressionne par ses heurtoirs à tête de lion. La qualité de la décoration de la façade se retrouvait dans la disposition intérieure, en partie inspirée à Pierre Pavillon par le peintre Jean Daret, célèbre jusqu'à devenir le peintre du roi Louis XIV.
A l’arrière, se trouve un beau jardin décoré de fontaines.


Atlante - gros plan - (Photo Nadine)

Haut de page