Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Provence, terre de Mistral. Mistral, souverain du royaume des vents

par Nadine de Trans en Provence 20 Juillet 2010, 22:00 Coutumes - Folklore - Traditions

 

Rose-des-vents

 

Quand on parle du vent qui souffle en Provence, on pense tout de suite au Mistral. Nos ancêtres le connaissaient bien car ils étaient au fait de le terre et du ciel. Tout avait son importance. Le jour où il commençait à souffler, le nombre de jours qu'il allait durer, etc... Un dicton disait qu'il soufflait 3, 6 ou bien 9 jours de rang. Maître vent dont les siècles ont polissé l'appelation comme une pierre de moulin : "Lou Magistrau, lou Maistrau, lou Mistrau... le Mistral". Ce "manjo-fango" (majeur de boue) dont on affirmait qu'il était avec le Parlement et la Durance, l'un des trois fléaux de la Provence. Un vent caractériel qui déboule sans prévenir à 120km/h de la Vallée du Rhône pour s'écarteler sur les plaines de Camargue et de la Crau, ruer des quatre fers dans les rochers des Alpilles et des calanques marseillaises, jouer les seigneurs au sommet du Ventoux et de la Sainte-Victoire en se cognant aux murs des villes et de la mer. "Prends garde que Borée, notre Mistral, ne t'enlève du sol lorsque tu traverseras la Crau !", recommande Prométhée à Hercule, en lui traçant son chemin vers le Jardin des Hespérides. En effet, le mistral n'est-il pas là pour nettoyer le ciel, assécher les marais, chasser les miasmes et l'humidité ? Ne dit-on pas qu'il fait un mistral à décorner les boeufs ? Mistral, soleil, ciel bleu, les trois donnent des couleurs et du souffle à cette Provence de plaine, de mer et de montagne. Souverain au royaume des vents, le mistral fait la loi à la tête d'une région qui en compte plusieurs dizaines. "La Roso de touti li vènt que boufon en Prouvènço" (La Rose de tous les vents qui soufflent en Provence) qui a été dessinée par le Capitaine Négrel, de Ceyreste et publiée dans "l'Armana provençau" de 1859, en répertorie très précisément trente-deux, en fonction des saisons.

Lis aurasso sont les vents de terre, les vents violents venant par le quart nord-ouest, lis aureto (brises) venant quart sud-ouest au printemps, li marinado (vents marins) venant l'été par le sud-est et les vents froids (li rispo) venant quart nord-est. Quelques noms de vents ont résisté au modernisme, mais force est de constater qu'ils débordent des directions précisées sur ces roses. Voici le noms des trente-deux vents :

  1. L'auro, le vent du nord ou la tramontane.
  2. Lou tèms-dre, le vent du nord ou bise.
  3. La mountagnero, le vent de la montagne ou la tramontane grecque (du Levant).
  4. La ventoureso, le vent du Ventoux.
  5. Lou Gré ou l'Aguieloun, le Grec ou l'aquilon.
  6. La Cisampo, la Cisampe.
  7. La Loumbardo, La lombarde ou Lou Levant-gregau, le Levant grec.
  8. L'auro bruno, le vent brun, la bise brune.
  9. Lou Levant, le Levant ou Lou Levantas, le gros Levant.
  10. L'auro rousso, le vent roux.
  11. Lou vènt blanc, le vent blanc ou Lou Levant-eissero, le gros Levant.
  12. Lou Marin blanc, le marin blanc.
  13. L'eissero, le sirocco ou l'Autan.
  14. L'auro-caudo, le vent chaud.
  15. Lou miejour-eissero, le sirocco du Midi, ou Lou vènt-dou-soulèu, le vent du soleil.
  16. L'embat, la brise du Sud.
  17. Lou miejour ou Lou marin, le vent du sud ou vent marin.
  18. Lou-vènt-de bas, le vent d'en-bas ou vènt-bas.
  19. Lou miejour-labé, le labech du Sud ou Lou fouis, le vent de Foix.
  20. Le vènt-larg (du large) ou la largade.
  21. Lou labé, le labech : le vent de Lybie ou Lou garbin (de l'arabe garb = couchant).
  22. Lou vènt-des-damo, le vent des dames ou le zéphir (parce qu'il est doux ou parce qu'il vient des Saintes-Maries-de-la-Mer ?).
  23. Lou pounentau, le vent du ponant, ou Lou pounentau-labé, le ponant labech.
  24. Lou roussau, le vent du Rhône.
  25. Lou pounènt, le ponant ou l'Arbounès, lou Narbounès, le vent de Narbonne.
  26. La travèsso, La traversière.
  27. Lou pounènt-mistrau, le mistral du ponant ou Lou manjo-fango, le mange-boue.
  28. Lou cers, Le cers.
  29. Lou mistrau, le mistral ou lou vènt-terrau, le vent terrien.
  30. Lou vènt-d'aut, le vent d'en-haut (du Nord).
  31. La biso, la bise ou la tramontane-mistral.
  32. L'auro-drecho, la bise droite ou l'auro-d'aut, la bise d'en-haut (du Nord).

vent-souffle.jpg

 

Source : D'après la revue Vivre en Provence N°6 Avril 1994 - Texte arrangé par Nadine.

 

Haut de page