Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'abbaye de la Celle

par Nadine de Trans en Provence 14 Juillet 2012, 22:00 Architecture - Patrimoine

 

Il y a une quinzaine de jours, nous sommes allés visiter l'abbaye de la Celle.

La Celle est un petit village tranquille, éloigné de la route principale, peuplé de 1300 habitants. Comme je n'avais pas mon appareil photo ce jour là, c'est mon cousin Paul qui a pris les photos.

  2012-06-30-La-Celle--abbaye--002.jpg

 

Les origines du Prieuré

 

Au XIe siècle, l'abbaye Saint Victor de Marseille a reçu en don l'église Sainte Perpétue et des terres situées au pied du Roc de Candelon à la Celle. L'abbaye installe sur place un moine ou un petit groupe de religieux afin de gérer ses biens et de répondre aux besoins spirituels de la population locale. En 1076, le pape Grégoire VII confirme les biens de saint Victor qui comprenaient les terres, l'église Sainte Perpétue à laquelle a été ajoutée l'église Sainte Marie, consacrée en 1057. Le monastère bénédiction était double : d'un côté se trouvaient les moines qui desservaient l'église Sainte Perpétue, de l'autre, les moniales qui utilisaient l'église Sainte Marie, avec respectivement à leur tête un prieur et une prieure - responsables administratifs et spirituels désignés par l'abbé de Saint Victor. Après un certain temps, les moniales seules demeurèrent dans le monastère. Un prieur assurant le service religieux.

 

Une fondation féminine fameuse

 

Au XIIIe siècle, le prieuré Sainte Perpétue, a connu une grande réputation en tant que fondation féminine. Entre 1267 et 1293, plus d'une centaine de moniales y furent dénombrées. Le recrutement aristocratique se faisaint parmi les jeunes filles de haut lignage. Garsende de Sabran en est un exemple. Femme d'Alfonse II, descendante directe de Guillaume Ier, le libérateur de la Provence, et mère de Raymond Béranger V, elle s'y retira après le décès de son époux, en prenant le voile, le 15 mai 1225.

 

2012-06-30-La-Celle--abbaye--019.jpg

 

Des conflits et des relâchements

 

Les bénédictines du prieuré de la Celle avaient des biens fonciers issus des donations faites par l'aristocratie locale. Elles entendaient les faire fructifier. Cela engendrait des conflits tant avec l'abbé de Saint Victor de Marseille, qu'avec l'abbaye du Thoronet et les autochtones. Des troubles sont relatés dans la deuxième moitié du XIVe siècle. Dès le XVe siècle, la discipline s'est relâchée (il est dit que les nonnes se faisaient construire de "petits cabanons" pour recevoir parents et connaissances). Au XVII siècle, le cardinal Mazarin, en tant que commanditaire de l'abbaye de Saint Victor, ordonna une réforme du monastère et fit transférer en 1658, les nonnes à Aix-en Provence sous la direction des religieuses du Val de Grâce de Paris. Certaines nonnes choisirent de rester à la Celle, mais le monastère, ne pouvant recevoir de novice, s'éteignit peu à peu.

 

Le Conseil Général du Var en devient propriétaire

 

L'ancien prieuré abandonné est vendu comme Bien national à la Révolution. D'abord exploitation agricole, il est acheté à partir de 1938 par divers propriétaires. Un relais château s'installe après la guerre dans les anciens jardins. L'ensenble de l'abbaye est propriété du Conseil Général du Var depuis 1990.

Classée Monument Historique par arrêté du 12 juillet 1886 pour les restes de l'abbaye, d'importants travaux de restauration s'achèveront d'ici à quelques années. 

 

2012-06-30-La-Celle--abbaye--008.jpg

 

Le sarcophage de Garsende de Sabran

 

Le Conseil Général du var a acheté auprès d'un antiquaire parisien, en 1999, un sarcophage provenant de la Celle, qui avait été vendu en 1924 et qui se trouvait auparavant dans le cloître du prieuré. Il aurait renfermé le corps de Garsende de Sabran, mais sans aucune preuve, et du fait d'une inscription funéraire située dans le cloître "Ici est inhumée une reine assurément bienheureuse car elle avait méprisé le monde, que dans l'éternité elle repose". Le sarcophage, datable des années 1125-1150, présente une "Dormition de la Vierge". C'est un exemple exceptionnel de sarcophage sculpté attribuable à l'art roman provençal. Il est classé au titre d'objet des Monuments Historiques par arrêté du 7 juillet 2007. Il est visible dans l'église.

 

Un conseil

 

Allez visiter l'abbaye avant la nouvelle campagne de restauration (dégagement du réfectoire et mise en place d'équipements touristiques) programmée de 2010 à 2012 qui nécessitera une fermeture au public.

Actuellement, les visites du monastère ont lieu du 2 mai jusqu'à la fin septembre 2012. Très exceptionnellement, une partie du chantier de fouille sera visible.

Pour tout renseignement : Point d'information abbaye et visites -

Tél : 04 94 59 19 05

 

2012-06-30-La-Celle--abbaye--009.jpg

 

Crucifix d'origine catalane du XIVe siècle en bois polychrome à la sculpture d'un très grand réalisme.

 

2012-06-30-La-Celle--abbaye--004.jpg

 

2012-06-30-La-Celle--abbaye--006.jpg 

Deux retables baroques du XVIIe siècle

 

 Source : Plaquette Abbaye de la Celle - Patrimoine du département du Var - Editée par le Conseil Général du Var.

En savoir plus : http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_La_Celle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page