Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Lac de Carcès

par Nadine 9 Mai 2010, 22:00 Lieux - Villages - Villes

 Lac-de-Carces-copie-1.jpg

 

Lac de Carcès - Photo aérienne trouvée sur internet

 

 

Lac de Carcès (Photo Nadine)

Pour faire suite à mon article de la semaine dernière sur le village de Carcès, je vais vous parler à présent du lac tout proche que l'on appelle lac de Carcès.

C'est le lac de la Fontaine-d'Ajonc ou lac Sainte-Suzanne appelé communément lac de Carcès, qui alimente en eau potable la ville de Toulon ainsi que les villes de la ceinture toulonnaise. Avec une superficie de près de cent hectares, le lac contient huit millions de mètres cubes d'eau qui sont ainsi disponibles dans un site boisé et naturel que seules perturbent les automobiles empruntant la petite route sinueuse sur la berge Est du lac.

Les communes des environs de Toulon sont regroupées en deux syndicats intercommunaux. Ce sont celles de : La Seyne, Hyères, Carqueiranne, La Crau, La Londe-les-Maures, Le Lavandou, Bormes-les-Mimosas, Solliès-Pont, Solliès-Ville, La Farlède, Pierrefeu, Collobrières, La Valette-du-Var, La Garde et Le Pradet. Ce lac artificiel a été construit de 1934 à 1939 au confluent des rivières de l'Issole et du Caramy, au sud de Carcès.

 

Lac-de-Carces.jpg

 

  C'est en 1935 que la ville de Toulon concéda l'exploitation de la stérilisation de l'ozone - procédé de M. Otto qui permet d'avoir au final une eau potable et non chlorée - des eaux de Saint-Antoine et de Dardennes à la Compagnie des eaux et de l'ozone. Les concessions initiales ont été grossies de vingt avenants au cours des ans, ce qui a obligé à une nouvelle rédaction en 1980. Mais il a toujours été stipulé, dans les différentes versions, que la baignade et la navigation sur le lac étaient interdites, pour des raisons de sécurité : en effet, la possibilité de pompage durant la période sèche peut faire baisser le niveau d'eau brutalement de cinq à dix mètres. À l'inverse, l'existence de vannes toits sur le barrage, permet de faire monter le niveau de deux mètres et demi en plus du niveau normal. Nulle plage ne permet un accès direct à l'eau. C'est sans doute grâce à cela que le site est resté vierge et étonnamment sauvage.
À titre d'information, le barrage est asséché tous les dix ans. Les travaux prévus pour cet assèchement sont chiffrés à 690 000 euros, c'est-à-dire que la commune de Toulon n'entend pas abandonner les ressources en eau du lac de Carcès qui couvrent la majeure partie de ses besoins, et que celui-ci n'est pas prêt de pouvoir être aménagé à des fins touristiques ou de loisirs. De plus, le site se présente comme un véritable paradis pour les pêcheurs. C'est un lieu de pêche particulièrement prisé. Ses eaux sont riches en sandres, truites, carpes, perches, gardons et écrevisses.

Sources
: D'après Wikipédia l'encyclopédie libre et le guide Bienvenue en Provence - Edition 2006.
 


Infrastructures du barrage (Photo Nadine)

 

Si vous voulez voir un autre article consacré au lac de Carcès,

allez sur le blog de Jullia du Cannet des Maures, voilà le lien :

http://jullia.unblog.fr/2006/12/19/le-lac-de-carces/comment-page-2/

 

Lac-de-Carces-copie-4.jpg

 

Lac-de-Carces-copie-2.jpg

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page